Trudeau Dénonce sans Effet un Double Rail pour un Monorail du NORAD

print

DIPLOMATIE INTERNATIONALE & SOCIÉTÉ par Dan Albertini

  • Trudeau Dénonce sans Effet un Double Rail pour un Monorail du NORAD

Entre (). Arete loran, vin n ban m kou, kampé cha miky, vin n ban m kou ! Fermons ().

Le temps est important pour le Canada, car l’administration Trump trace la courbe dangereuse du hasard de ses relations canadiennes et globales, à son seul profit croit-il ce désormais grand manitou à la recette Howard Hughes. En réalité ça ne marchera pas s’il croit être dans la vibe de l’intelligence afin de mystifier l’électorat-Avon, aux US. C’est-à-dire ceux de la technique d’assemblée de cuisine, mimant le pyramidal effects tant on y investit soi-même pour gagner au prorata du nouveau venu qui paye son stock et son ticket d’exposition à l’hôtel luxueux pour se croire grand vendeur parmi les rêveurs. C’est d’ailleurs la formule Trump-Tower qui ne rapporte qu’au gérant de plage de la Floride & c/o, seulement. Grosse inflation proposée en marge à l’économie américaine une fois les émotions tombées. Tel un G8-Russe.

Le Canada, hélas n’a encore su faire valoir une meilleure formule tandis que le pays détient le secret d’immenses réserves naturelles de toutes sortes, plus une économie capable d’absorber bras et cerveaux. On l’a vue dans the great America (la grande Amérique) des pères-bâtisseurs. Nous sommes aujourd’hui étouffés par une situation où Justin Trudeau dénonce dans l’affaire de l’aluminium, un double-rail tandis que le great deal est un monorail NORAD-ALENA. Justin encore aveugle s’en va dans un G8 rédui en G7 désuet, car la Russie ne peut plus être pénalisée pour les mêmes fautes commises par tous. En forçant la globalité à une dynamique de nouvelle guerre froide au lieu de détente post-soviet, la dénonciation est muette.

Le Canada de Justin se passe au ridicule ainsi. Pourquoi, Haïti par exemple !

La faiblesse de Justin à ce G8 amputé, dans la formule Harper, expliquée par le cas Haïti

Mise en situation. Dr Rodrigue R, médecin de l’administration pénitencier qui a prescrit du « Robinaxol », du « ParacodenK », le 17-08-17 à Jean Jackson Michel, connait l’état de sa santé fragile, Rein, respiratoire. Jackson Michel l’a-t-il reçu jusqu’au cathéter posé vers avril 2018, puisqu’en détention préventive prolongée ? Nous avons appris aussi que le directeur de la prison aurait fait chercher le détenu Jackson Michel, le 30 mai 2018 ; 2h30, pour lui informer, des instructions reçues le concernant, à cause de sa maladie. Il lui aurait confirmé les dires du Dr Rodrigue, à savoir qu’un rein était atteint et qu’il a besoin de soins spéciaux tandis que le dispensaire n’en détient pas de ces médicaments.

Visite du député de l’Arcahaie, Pierre Féquière Julien, en compagnie de son collègue d’Aquin, le 30-05-2018, témoigne-t-il de son état ou de sa situation ?

Lucien Jura, porte-parole, s’est-il rendu en visite à l’Arcahaie promettant de se charger de la libération de J Jackson Michel tandis que la ressource concernée se trouverait en dehors du pays ? Si oui, l’intrusion politique, dans le judiciaire auparavant dénoncée tiendrait la route.

Le 17 mai 2018, 14 détenus en détention préventive prolongée, dont le principal accusé, auraient été sur une liste de libération. Coup de théâtre à la dernière minute, vers 7:00 PM, 13 sont relâchés sauf Jean Jackson Michel. Un rapport Digicel déposé et non remis à Me. Mireille Branchedor (conseil de Jackson) en serait la cause. Fabrication de preuve et de qui ?

Et le pic du scandale, le Commissaire Ocnam Clamé Daméus aurait-il reçu une somme d’argent, à deux reprises, de Macsen Latortue, remise par un intermédiaire, comme rançon demandée pour libérer le détenu Jean Jackson Michel ? Pourquoi garda-t-il le dossier caché ?

Le ministre de la Justice Heidi Fortuné contacté via email sur ce dernier sujet, serait-il tombé dans un piège politique par cette cause tandis que le commissaire Daméus, deux fois blâmé, est encore en poste par le soutien politique du PM Lafontant et d’autres mains obscures ?

Entretien révélateur avec Daméus

[2-5 12:30 AM] je suis Daniel Milord Albertini, journaliste. Confirmez-vous ce numéro, cher maître. Je voudrais vous parler par cette voie.

[2-9 6:28 PM] Me. Dameus. Un ancien juge formateur m’a vivement conseillé d’insister auprès de votre personne. […]. je dois publier incessamment la suite d’une série et la rigueur m’impose un entretien avec vous. International Diplomat, Dan Albertini.

[2-9 9:07 PM] Dameus Ocnan Clame: Vous pourrez toujours m’appeler demain pour une prise de contact.

[2-14 12:50 PM] Me. Dameus. Mes sources me portent à bien croire et bientôt démontrer que le doyen du tribunal civil en l’occurrence le juge Bernard Sainvil aurait remis au juge d’instruction, me Paul René, le dossier Petrocaribe. Vous étiez commissaire du gouvernement il y a peu de cela, ce qui porte à croire l’issue d’un réquisitoire d’informer existant. La logique indique alors une option criminelle émise de votre part. D’où ma question: est-ce là la vraie cause de la note de blâme qui a suivi éloquemment un simple rapport de confiance du ministre Fortuné, moins de 60 jours après ?

[2-25 5:31 PM] Dameus Ocnan Clame: https://youtu.be/4SioN0rSOeg

[2-25 8:28 PM] si ce courage s’étendait au cas de Jean Jackson Michel qui d’après mes sources et les documents obtenus dont certains sont signés au-dessus d’un titre républicain que vous reconnaîtrez aisément, j’avoue que je dirais bravo. De plus, je ne pourrais plus publier l’objet de mes découvertes sur l’étendue de ce que l’international ni la République n’aimerait entendre. Pas plus que l’image du 27 décembre qui a fait remuer les cendres d’un président étranger, en janvier. Les associations iront plus loin chez le lecteur, même celui non avisé […]

[2-25 10:04 PM] Dameus Ocnan Clame: Je suis désolé. Je ne vous comprends pas. Soyez plus claire.
[2-26 10:21 PM] votre lettre de démission porte une date. 02-02-2018 ce, en dépit du contexte et de l’urgence. Votre lettre adressée au directeur de l’immigration dont le sceau de réception accusé est du 13 04 2017, mais sans date. Pourquoi ? Le mandat d’amener signé par le substitut qui cite en cause  »complot contre la sûreté de l’état » est daté, mais à son point faible. Peut-être que cette référence vous dira quelque chose : 664/17 Parquet. Retrouvez-vous plus de clarté ici, si je cite le cas Jean Jackson Michel encore incarcéré et malade sans soin ?

On dit pourtant de vous un homme déterminé même si parfois politicien. La vidéo par exemple. Aviez-vous demandé la relaxation de cet homme et que par exemple, un ancien ministre aurait dit non ? Si oui quel est le numéro de dossier (dont l’origine restera confidentielle). Sinon pourquoi?

 [2-26 10:31 PM] j’espère vous rencontrer un jour. Ce sera un plaisir  que d’apprendre, car vos références disent du bien de vous. Bonne soirée, Commissaire.

[2-26 10:38 PM] Dameus Ocnan Clame: Je souhaite engager des débats techniques avec vous. Sinon, si vous avez un proche à aider, vous pouvez me faire part de la situation. Je suis prêt à vous faciliter la tâche. J’attends cette rencontre. Bonne soirée !!

[2-26 11:01 PM] Je suis journaliste et vis en dehors du pays et j’évolue dans la diplomatie internationale à ce titre. Mais je sais que vous auriez à vous déplacer prochainement. De ce fait, je vois à l’opportunité de vous rencontrer, car je vous crois sérieux dans ce pays qui est celui de ma naissance. Le scandale ne nous porte bonheur au pays ni à l’extérieur. Vous personnellement auriez plus de crédits en ayant la tête haute, car l’international recrute et consulte des personnes intègres pour garantir ses missions d’observation. Je parle là d’un dossier que l’on m’a soumis avec des pièces dont j’ai souligné l’importance au garde des Sceaux, car juge d’instruction, il soutenait une chronique personnelle avec nous. Jean Jackson Michel me tient à cœur comme tout autre dossier citoyen. S’il est coupable, qu’on le juge afin qu’il se défende. Sinon sa vie aura été détruite par la faute de la République. Cela a un coût dans l’économie du droit. Pire, sur la notion de souveraineté du pays. On ira au bout, croyez-moi. Laissez-moi votre email et je vous enverrais par exemple le cas traité du défunt juge Jean Serge Joseph. Salutations

[2-27 7:46 PM] Dameus Ocnan Clame: Bonjour, Aidez-moi à comprendre les sigles pour mieux faire les échanges avec vous.

[2-27 8:25 PM] JJM Jean Jackson Michel.

[2-27 8:27 PM] JKB palmiste Jack Ketan Beaudoin dit palmiste, dans les archives de la justice américaine de son procès

[2-27 8:29 PM] ULCC Unité de Lutte Contre la Corruption

[2-27 8:30 PM] les étrangers. Vous le saurez si ce n’est déjà fait.

[2-27 8:31 PM] La lettre. Celle de Levelt Milord du ministère de la Justice

[2-27 8:51 PM] Dameus Ocnan Clame: À l’heure actuelle, c’est le juge d’instruction Berge Surpris qui travaille sur le dossier de JJM. Il faut attendre la décision du juge. Le Commissaire sera en mesure de dire s’il est d’accord ou non avec la décision du juge.
Je n’ai aucun commentaire à faire sur la situation de JKB.

Sur la lettre de M. Milord, je vais attirer l’attention du Ministre de la Justice sur ce que j’appelle dérives hiérarchiques. Seul le Ministre ou le Premier Ministre peut écrire au Commissaire du Gouvernement de manière hiérarchique.

[3-16 2:41 PM] Me. Dameus. Je suis en contact avec une importante institution qui voudrait vous inviter à prononcer une conférence-débat sur la justice, la corruption, l’école de la magistrature, et le travail du parquet, en Haïti. Accepteriez-vous cette invitation qui prendrait en charge votre déplacement, car le cas échéant elle doit faire les préparatifs nécessaires. Aussi, est-il mieux de le faire personnellement ou officiellement ? Faites-le-moi savoir sans délai, car je dois donner une réponse.

[3-16 5:43 PM] Dameus Ocnan Clame: Dans quel pays et quelle est la date prévue?
[3-16 6:07 PM] Lovinsky2008: permettez de m’offrir une opportunité sur l’accord. Sur le principe ce serait deux pays importants et offrez une période de disponibilité. Je vous fournirai tous les détails.

[3-22 12:39 AM] Dameus Ocnan Clame: Après avoir dûment étudié leur dossier, le Commissaire du Gouvernement de PAP Me Clamé-Ocnam Daméus ordonne la libération, ce mercredi 21 mars 2018 d’une vingtaine de prisonniers en détention préventive prolongée (DPP)…..

Puis silence depuis, revenons alors à l’accusateur Jovenel Moïse invité au G7.

Inviter Jovenel Moïse, au Sommet du G7 Charlevoix 2018, est-ce faire le même pas de clerc, que Jean Chrétien défendant Jean-Bertrand Aristide au Sommet des Amériques 2001. Pire, quand la société civile haïtienne crie aux abois. Le GRAHN ne trouve mieux que de suivre Justin au moment même où ce prisonnier politique croupit dans les geôles funestes, car la prescription n’a jamais été exécutée au pénitencier. La crainte de dégradation pousse Jovenel Moïse à ordonner à la prison, enfin, un examen médical à l’infirmerie qui ne dispose de rien comme par ironie. Oui ironie, seulement quand (2) députés dont celui de l’Arcahaie et son collège d’Aquin, ont été visité J Jackson Michel, écroué sans procès.

La fabrication de preuves quand le présumé exécuteur est relaxé le 17 mai 2018 en compagnie de douze autres accusés en DPP. Brusquement, un rapport Digicel sort de la caverne d’Alibaba pour inculper. Après plus d’un an de détention préventive prolongée sans motif légal.

Le commissaire Ocnam Clamé Daméus aurait-il alors reçu les sommes de la main de Macsen Latortue, à titre de rançon, sans pour autant livrer la marchandise promise, ce qui aurait dans la réalité, fait tomber le ministre de la justice interrogé sur le sujet ?

Justin Trudeau a préféré ignorer la réalité pour se faire un capital de sympathie ou pour remercier Jovenel Moïse qui serait prié de garder sa clientèle migratoire afin d’éviter le transfert en Trump politique, vers Lacolle.

Ainsi, Justin Trudeau vit-il aux temps Harper, mais se croit lui-même capable de se surpasser. Combien de génies ont-ils été retournés vers Champlain, mais avec cette force de conviction qu’est l’énergie du désespoir, tandis que le Canada est un territoire que ne demande qu’à être mieux développé avec ce facteur humain. Doit-on analyser l’action Justin Trudeau déléguant députés et porte-paroles aux US afin de renier ses propres paroles à l’occasion de la victoire électorale de Donald Trump aux États-Unis d’Amérique ? Le contexte est bien moins serein si l’on tient compte de cette mission onusienne itinérante qui analysait le principe du racisme systémique canadien tandis que nous ne voyons encore aucune lumière au bout du tunnel des commissions moribondes, sur les sévices imposés aux femmes et enfants autochtones du pays. Justin Trudeau aurait dans les faits, fait autant de mal sinon plus que l’arrivée de Donald Trump refoulant l’immigrant vers les dictatures où de grandes familles canadiennes auraient investi en toute opacité. En Haïti par exemple, d’où le président Jovenel Moïse invité au G7.


Cet articles est publié dans l’édition du 06 juin 2018 de l’hebdomadaire Haïti Observateur et se trouve en P.13 à cette adresse : http://haiti-observateur.ca/wp-content/uploads/2018/06/H-O-06-juin-2018.pdf