Le président Vladimir Poutine est-il Réellement en Route Vers l’Île d’Haïti ?

print

DIPLOMATIE INTERNATIONALE ET SOCIÉTÉ par Dan Albertini

  • Le président Vladimir Poutine est-il réellement en route vers l’île d’Haïti ? 

Entre ().La tentation totalitaire de Charest ne passera pas, c’est le temps de dire au revoir et adieu à tous ces ‘’tresmons’’ (excusez le versl’en) du PLQ de John Charest. Monsieur Jean ou John Charest- Vous avez tenté de briser l’économie du Québec, par une loi stupide qui s’invalide par la charte des droits et liberté. Et, la belle province tombe dans un concert de casseroles. L’instabilité. Nous savons tous le sens de ce syndrome argentin. Pour la dernière fois, où sont passés les économies du Québec dans ce grand Canada ? Ne pas aimer le Québec c’est une chose, mais, briser la province c’est autre chose. Ironie du sort, vous l’aviez si souvent claironné qu’on ne se réveille à le comprendre qu’aujourd’hui. Je vous cite : << you Irish >>, dixit votre << mère >>, n’est-ce pas. Laissez-moi vous le rappeler : Palais des Congrès, siège du PLQ rue Papineau et j’en passe. Vous êtes pourtant juriste, donc censé savoir la notion de l’esprit de la loi. La loi 78 pénalise d’abord l’économie du Québec quand la concurrence ne pardonne pas. Elle pénalise de fait le citoyen. La faire appliquer par des policiers incompétents (la loi étant nouvelle), par voie d’arrestation massive. Qui va payer tout ces procès et toutes ces amendes quand vous parlez d’austérité ? Quelle théorie économique pour un parti libéral ! Si vous vous considérez comme un étranger au Québec par la vertu de cette déclaration maternelle, vous songez peut-être à un exil à Ottawa car Sherbrooke se trouve au Québec ! Monsieur Charest, votre loi Moubarak est indigne du Québec. Dire que l’on suggère ‘’cette diplomatie de maison du Québec ‘’ en remplacement de l’abandon canadien en Afrique. Fermons les ()

Le président russe, Vladimir Poutine ira-t-il visiter l’île d’Haïti en passant par la RD ?

La République d’Haïti serait sur l’itinéraire mais personne ne sait encore s’il se contenterait d’une ville frontalière ou de la ville de Pignon. Si ce voyage devait se confirmer.

Le MAE serait-il tout simplement mal pris par un manque de préparation et de vision, car l’accueil causerait problème. C’est le droit légitime du chef de l’Etat Russe, mais que viendrait-il chercher en Haïti ? Qu’est-ce que cela changerait après la nouvelle notion iranienne ? Des spécialistes parlent de gaz, d’autres de campagne de relations publiques internationales, et, enfin, d’un cadeau hautement symbolique à la République d’Haïti.

Une source d’information hautement confidentielle aurait fait savoir dans une capitale européenne que la présidence russe aurait les yeux sur certaines ressources nouvellement découvertes sur l’île. La question reste à savoir s’il entreprendra des relations par la RD pour diversifier son portefeuille gazéifier en investissant massivement près de la frontière ou, s’il serait en quête de relations publiques, offrant à Haïti la construction d’une grande université de standard international.

Si, et seulement si, cette dernière information s’avère vraie, Port-au-Prince a-t-elle la capacité de négocier une orientation plus équilibrée sur le territoire, quand la source précise un intérêt particulier pour la région du Nord. De plus, à qui offrira-t-on la ressources : à la commune, à la région, au Département, ou à l’état centralisé ? Quelle serait alors la relation avec Saint Petersburg ?

Nous ne voulons imposer une soumission de Port-au-Prince à Washington, mais, les récentes déclarations de l’ambassadeur Kenneth en Haïti sur la volonté du président haïtien de conduire une armée professionnelle, démontrerait que d’une part Martelly reçoit des ordres, et, d’autre part, que quelque chose a changé dans le décor. L’ingénieur Preptit devrait probablement en savoir plus que le simple initié ou l’amateur politique.

La difficulté internationale due au contexte de la contestation à Moscou, met Poutine dans l’obligation de livrer autre chose que du ‘’bouillon réchauffé’’ traditionnel, à la population locale. Une telle initiative pourrait d’une part, démontrer la volonté et la force du président Poutine, d’offrir à la Russie, son ancienne réputation soviétique de super puissance, mais aussi, d’adoucir les relations étrangères en démontrant un président Poutine plus soucieux pour les affaires des PMA. Ce qui n’empêcherait un goût avancé pour des affaires économiques aussi. Si Port-au-Prince devrait s’aligner réellement avec la RD, l’axe énergétique serait alors incontournable. Une meilleure compréhension de l’ouvrage du spécialiste Paul Michael Wihbey (Washington) démontrerait un goût aigu de la Russie de Poutine pour l’exploitation des sources énergétiques. Ce serait une logique croisée pour un important nouveau marché en développement sur l’île. Le marché lucratif des télécommunications démontre une certaine capacité des Haïtiens de l’étranger à prendre en charge des dépenses courantes haïtiennes, au quotidien. Ce qui d’ailleurs était la logique retrouvée dans le document du FOCAL-Latortue.

Si la géologie devrait pouvoir répondre à cette interrogation, y aurait-il lieu de s’inquiéter d’une prochaine grande secousse ? Si c’est la diplomatie haïtienne qui s’en chargerait, quelle serait la nouvelle lecture de Washington qui semble plus souple à assister une nouvelle armée constitutionnelle ? Sinon, ce serait de la RD que viendrait tout nouveau signe.


cet article est publié par l’hebdomadaire Haïti Observateur édition du 30 mai 2012, et se trouve en P.