‹‹Mon frère, comment allez-vous››, d’Heidi Fortuné. Fin4 d

print

DIPLOMATIE INTERNATIONALE ET SOCIÉTÉ par Dan Albertini

  • ‹‹Mon frère, comment allez-vous››, d’Heidi Fortuné. Fin4 de :
  • Dessalines est-il revenu d’outre-tombe crier revanche par personne de Jovenel Moïse ?

Entre (). Nancy Pelosi ne doit pas demander à Mueller d’avoir terminé au préalable les débuts d’une tâche qui revient au Congrès. Ni au peuple d’aller aux élections pour renverser Donald J Trump. Ni aux Républicains du Sénat de faire le travail du DNC au Congrès Fermons ().


DIPLOMATIE INTERNATIONALE ET SOCIÉTÉ Par Dan Albertini

  • ‹‹Mon frère, comment allez-vous››, d’Heidi Fortuné. Fin4 de :
  • Dessalines est-il revenu d’outre-tombe crier revanche par personne de Jovenel Moïse ?
  • version complète déposée le 5 juin 2019 14H36

Entre (). Nancy Pelosi ne doit pas demander à Mueller d’avoir terminé au préalable les débuts d’une tâche qui revient au Congrès. Ni au peuple d’aller aux élections pour renverser Donald J Trump. Ni aux Républicains du Sénat de faire le travail du DNC au Congrès Fermons ().

Voilà ce par quoi j’ai exposé le 29/05/2019 afin de conclure en ce jour-ci la série Dessalines : Arrêtons alors la bêtise, la réponse est non pas Dessalines, c’est un statut démissionnaire. Je pars d’un bref avec l’ancien ministre de la Justice, Heidi Fortuné en l’occurrence, permettez que je la situe dans le contexte global haïtien. Question : Dessalines revenu d’outre-tombe, en Jovenel Moïse ? Heidi Fortuné : pourquoi ne le reconnaitrait-il pas, et pourquoi Himmler Rebu l’aurait-il pu ? Je rassure, je simule sur des faits sans préjuger, dans le conditionnel.

Fortuné d’abord, voici ses commentaires sur la situation qui part de l’évocation d’un policier effrayé, en fuite vers le Canada. Je l’avais reçue par WhatsapHF.

‹‹Mon frère, comment allez-vous›› ? ‹‹J’ai écouté l’enregistrement…, mais malheureusement je ne peux pas commenter les allégations de quelqu’un qui se dit policier dénonçant la situation d’insécurité et les dérives autoritaires et malsaines auxquelles s’adonnent le pouvoir en place, mais se cache le visage››‹‹Le type dit en plus avoir préféré laisser le pays et partir pour l’exil (rejoindre sa femme résidant au Canada) laissant derrière lui une institution chère à lui, mais malgré tout, il refuse de s’identifier; ce qui aurait donné beaucoup plus de crédibilité à sa déclaration››‹‹Pour moi c’est un lâche, un pleutre qui veut jouer aux martyrs en s’exilant volontairement››.

‹‹Je dois dire en passant que la situation socio-économique du pays est, on ne peut plus, insupportableÇa, je le concède. Et, je comprendrais son départ sur cet angle-là. Mais débiter des histoires sans pouvoir les assumer n’est autre que de la fanfaronnade››.

‹‹Le combat est sur le terrain. Ceux qui veulent vraiment le changement doivent rester et se battre pour l’avoir. Le pays cherche des héros, des guerriers, de véritables combattants… pas des opportunistes qui prennent la clé des champs à la première occasion››.

‹‹Désolé Dan, vous me trouverez un peu dur avec le personnage, mais je suis comme ça. Il n’est pas digne d’admiration››.

En effet, HF a choisi de rester au pays, ce malgré ses positions et déclarations qui lui ont valu des menaces depuis gwo Gérard. Sous Préval ensuite, et le reste cela va de soi. Notons tout de même que si l’agronome JY Médard (Rassoul Labuchin) n’avait pas quitté le pays, il ne serait encore vivant et je crois à ce titre que HF a généralisé un peu trop. En outre, HF a gardé la toge pour défendre, disons-le dans le symbolisme : ‹‹la veuve et l’orphelin››le justiciable et l’opprimé, le droit et les faits. Je dois rajouter à son crédit, au point où Jovenel Moïse envers qui il a gardé toute sa loyauté par principe tandis qu’il était ministre, ce au point de ne pas répondre à mes requêtes d’information suivies d’articles publiés qui sans merci, l’attaquaient personnellement. Je me rappelle fort bien de sa réaction (calme) en apprenant que j’avais reçu des communications internes du ministère de la Justice, dans l’affaire Clamé O Daméus (commissaire). C’est par contre Jovenel Moïse qui l’a trahi tandis qu’il était en mission pour l’État d’Haïti, à New York. Il a appris delà le coup bas du président (Jovenel). Alors, Jovenel par Heidi Fortuné, n’est certainement pas Dessalines revenu d’outre-tombe crier vengeance par exeat. Je garde en réserve d’autres communications non ludiques. Cela ne suffit en outre pas pour évaluer les indices car, chacun de nous renfermerait une part de Desalines, comme la portion de l’étourdissement de François Duvalier. FD a dévoré par «la reconnaissance est une lâcheté». Il avait oublié de prononcer ainsi face à ton Sam. Rebu.

Rebu ensuite. Je ne suis pas placé pour être déçu ou satisfait d’un symbole, d’un citoyen. Je le suis pour une réponse à une question posée. Rebu en ce sens-ci déçoit énormément pour l’ancien de son niveau d’expertise(s) qui ressemble tellement à celui du sénateur Latortue. On compte : juriste, officier militaire, conseiller politique, tentation de coup d’État…, sécurité publique. Il est tout à fait singulier que ce même major Rebu perde ses capacités en mars 2019, dans l’exercice de considérations entourant un besoin afin de fixer une question, de la réclamer plus simple. Mieux, cette sensation de faire sur le sujet exposé à HF par postnotion découlant d’un postulat d’Hérold Jean-François coordonnateur dans sa lettre du 2/05/2019, intitulée : «rassire ayaiti» ; «Haïti est en danger». On parle de Rebu l’homme d’une capacité de synthèse rapide sur la notion de sécurisation demandée par le président Martelly. Non je n’achète pas. Rebu l’aurait reconnu en lui, seulement à travers le processus qui l’a orienté et conduit vers un clan, ce par rapport avec le douteux président Martelly jusqu’au président Moïse dont le dernier rapport cité par les précautions de la presse étrangère, fixe telle une source de double facturation contre l’État ?

H Rebu est-il le même homme qui sous la présidence de R Préval entretenait des relations épistolaires à saveur de tentation de coup d’État, avec Jacques Jules Nicolas (en Suisse), Edmonde Supplice Beauzile (sénatrice), Évelyne J Prophète (ONG/radio à New York)…, etc. ?

Je ne condamne pas HR en faveur du personnage de HF, je suis ici dans le comparatif basé sur des faits qui éclairent dévoilent. Rebu est ici absent sans besoins de commentaires.

Revenons alors à Fortuné dans sa dernière capsule sur le module Twiter : «À l’instar de Otto Perez (Guatemala), Pedro Pablo Kuczynski (Pérou), Jacob Zuma (Afrique du Sud), englués dans des scandales de corruption, Jovenel Moise doit démissionner pour se mettre à la disposition de la justice. Sois un Homme pour une fois, M. le Président! Pa fe lach !»

C’est un ministre de la justice qui remet la monnaie de sa pièce à Jovenel Moïse par une invitation à démissionner de la présidence. On ne sait demander cela à Dessalines, même après 217 ans. Il en a fallu beaucoup pour qu’Heidi Fortuné démente la thèse Dessalines en Jovenel, ce sans connivence, mais par le dernier rapport publié.

Point n’est besoin de multiplier les requêtes ni les postulats. Dessalines a eu le courage de rompre avec l’état colonialiste esclavagiste qui violait sans vergogne les droits fondamentaux de l’humain qu’était le créole de Saint-Domingue. Jovenel ne peut faire si peu quand il s’agit de rompre avec la corruption héritée de Martelly, mieux, la raison du cri d’alarme d’Heidi Fortuné démontre suffisamment le niveau d’implication d’un président, dans la corruption alors qu’il se plaignait en France d’être forcé de nommer des juges corrompus.

Vendre le pays une fois de plus à la France. Jamais Dessalines ne l’aurait !


cet article est publié par l’hebdomadaire Haïti-Observateur, édition du 5 juin No.23 P.13  et se trouve à : http://haiti-observateur.ca/wp-content/uploads/2019/06/H-O-5-juin-2019.pdf