LES CANONS MÉTAPHYSIQUES ou HlDd’A-2/7

print

DIPLOMATIE INTERNATIONALE ET SOCIÉTÉ Par Dan Albertini

  • LES CANONS MÉTAPHYSIQUES ou HlDd’A-2/7
  • Entre (). Je comprends le degré d’étonnement du fait de la presse grande absente dans les canons cités. Je dirais tout de go, les sciences aussi …etc. Il n’y a en effet de presse haïtienne internationale établie à l’étranger, hébergeant des journalistes correspondants permanents attitrés, si ce n’est la présence symbolique de H-O devenu marathonien. Le journalisme haïtien est en ce sens linguistique donc sous la coupe du dit canon. Fermons-les ().

Que viennent donc faire de vieilles notions métaphysiques comme canon en diplomatie haïtienne, au point de laisser des empreintes ?

D’abord, le Vatican est assis dessus. Puis, en a trafiqué un concordat. Il partage ces relations diplomatiques avec Haïti. Ceux, du Potomac comme de l’Hexagone, partagent, relativisent sur la Franc-Maçonnerie, le rose-croix, sur Nietzche. La Chine et les Indes bouddhistes débitent une pléthore de Rig Veda à l’ombre d’un zen attitude. La Russie ni l’Allemagne ne sont des novices dans leur approche de Saint Empire perdu. J’ai souvent remarqué à travers les colonnes H-O, combien l’évangélisation prend une tangente constante en matière philosophique. J’oserais dire comme la pratique humaine le veut, on défendrait Dieu mieux qu’il ne saurait le faire lui-même. En bon Haïtien, plus royaliste que le Roi. J’espère ne troubler la foi logique chez personne. L’éditeur n’est-il pas enfant de la promesse dont un frère, diplomate ! Je fais en revanche dans le domaine du temporel dans cette chronique. Tout le monde se cherche ainsi son équilibre. Ou plutôt, son lot d’influence, car l’homme a plus que démontrer sa nature de prédateur. De profiteur, d’usurpateur tandis que d’autres ont paradoxalement jeté leur dévolu sur la formule pacifiste de préférence naïve. Mouton de Panurge comme l’Afrique.

Cela peut paraître excessif, hors sujet je l’admets. Mais, la réalité se retrouve là aussi. C’est un canon qui se raccorde aux autres, qui ensuite, vécu en terme réaliste, constituerait comme je l’ai mentionné la semaine dernière un acquis. L’avenir des sociétés et de notre société est concerné. Je reviens à la charge avec la nouvelle dictée : des mots invisibles (non écrits). Je suggère la formule J.P. Le Glaunec pour dire que ces Elections-2014 posent désormais un problème d’écriture pour Paris merveille, pour Paris mag, pour une ascendance historique des nouveaux élus en termes d’historicisme pour l’opposition politique, se justifier, se rapporter, pour la philosophie française, car, derrière Dany ce sont des millions de Noirs, plus nombreux que la population de la France en termes de Francophonie.

Souffrez que je m’explique par André Malraux Ministre de l’irrationnel de Charles-Louis Foulon/Gallimard. P.71. Un orateur incomparable « il continue de penser en 1952 que la mystique a plus d’importance que la tactique ». Plus loin citation de JFK en P.338 : « en Malraux, la politique et l’art, la vie de l’action et la vie de la pensée, le monde des évènements et le monde de l’imaginaire sont UN ». JFK n’est-il toujours pas adulé à travers le monde, lui qui voyait en Malraux de la métaphysique, un monument. Ce dont Momplaisir se réjouirait de la personne haïtienne, invisible, en nous, pour rapprocher Beauregard. Je rajoute qu’on a cru : chassée et évadée. Épargnez vos peurs je ne parle de mysticisme, de lwa, de sorcellerie, je parle de l’esprit, de la conscience. Lisez M. Beauregard dans son analyse sur les pouvoirs de la conscience, on se comprendra mieux.

Puis, si je touche à Nietzsche aussi en regard de cette nouvelle dictée dont je parle, elle ne trouve même pas ses explications en français, c’est en anglais que John Ford nous dit : « when the legend becomes fact, print the legend ». Dictée : Toussaint doit quitter Pontarlier en uniforme, muni de son épée. Dany vêtu en académicien sort vivant du Château de Joux. C’est l’immortel qui ressort d’une citadelle invisible. C’est la légende. Je ne rime ni ne mime, mais c’est Malraux en lutte avec l’ange de Raphaël Aubert, 2001 Labor et Fides, Genève. P.67 chap.3 : L’absolu et la Métamorphose dans Art et métaphysique. Comment sur les voix du silence. Je retiens, P.68, Malraux : « le gémie grec sera mieux compris par l’opposition d’une statue grecque à une statue égyptienne » donc, Haïti doit ériger ses propres canons métaphysiques contre ceux imposés, mais désuets. L’artiste-compositeur haïtien, Gifrants exagère certes, mais se fait interpréter en musique, à ce sujet.

Relativisons ce passé patrimoine de Malraux. Rituel : l’effet symbiotique de la lumière a carrément confondu certains qui ont, soit acheté pour dieu l’objet de leur fantasme, soit se sont soumis à celui de leur peur. L’Afrique a payé le prix et cher. Par ascendance, Haïti a été prise dans cette bataille cosmogonique, avec effets secondaires et collatéraux. Cependant, contrairement à l’Afrique endogène, Haïti a su développer un instrument digne de fiction qui s’inspire de Vertières, mais ne l’a pourtant jamais utilisé à son service. Mais la République l’a soumis à la métaphysique des autres. Quand ceux-ci viennent y puiser chez nous. Étonnant ; pour nous en revendre l’expertise abrégée. Mais, bien plus cher que l’original. Est-ce que je parle de vaudou ? Non ! Mais, les grands phénomènes métaphysiques chez cet Haïtien se lisent éloquemment bien à cette adresse. Il est au service de la linguistique, de la politique, de l’esthétique, de la philosophie.

Je disais donc en semaine du 12 que Lévesque-Momplaisir-Beauregard serait d’une grande utilité comme spécialiste en neurosciences. Détrompez-vous, la haute sphère décisionnelle américaine se fait accompagner, suivre, conseiller à telle enseigne, tandis que souvent, ils nous lisent comme dans une bulle, malgré, grand créateur de confusion que nous sommes, cela leur donne du fil à retordre. C’est aujourd’hui la grande mode, cette métamorphose haïtienne chez les chercheurs. Voilà ce que je disais déjà à ce sujet dans le livre Haïti 2001-2010 Reconstruction d’après Nous, P.173 in conclusion. Je réitère : Nous sommes tous Haïtiens, Merci d’y croire ! C’était dans la foulée de « 1804 était un indicateur de Réussite », que je disais plus loin que notre littérature démontre encore aujourd’hui, combien l’univers de la pensée haïtienne contribue à enrichir régulièrement le patrimoine de l’humanité. Pensée, conscience, toujours Beauregard. Dany/Michaelle, le phénomène vient de me confirmer. Je voyais déjà ce qui se situait dans l’avenir présent. Je dois avouer que le président Martelly a œuvré assidument pour ne pas désaxer le canon métaphysique dans sa confirmation malgré ses faiblesses, pour un peuple de Glorieux. En P.56, je dis : « c’est une Nation adepte des Glorieux. Des Glorieux de 1804. Il nous en faut d’autres ». Et à propos de ces Glorieux (1804) Le Glaunec explique dans Toussaint Louverture, Vertières et ses dimensions.

C’est donc pour ce faire que j’évoquais, toujours dans Haïti 2001-2010… P.53, « la nécessité de développer une grande école de diplomatie pour l’avenir », dans Haïti la Diplomatie d’abord. Je crois que le moment est arrivé pour Haïti de mieux comprendre le retour de Michaelle Jean sur la scène internationale, pour accomplir le geste diplomatique symbolique, celui d’honorer Paul Martin qui avait compris de son côté, le besoin de briser les solitudes. Je citais en même  temps Wyclef Jean, Dr. Rony François en relation avec Jeb Bush, il nous revient de voir à travers l’avenir pour concrétiser nos ambitions.

Canons métaphysiques

J’aurais juré vouloir prédire l’avenir en introduisant la notion : Haïti la Diplomatie d’abord et par la suite dans l’ouvrage, récidiver avec « ce sont les canons artistiques et culturels, et, non le bras guerrier vindicatif » qui allaient trouver vertu en 2015, incluant les notions de la Communauté Haïtienne Internationale (CHI) et, les Architectes de la politique, dans le contexte de l’article Haïti Reconstruire Comment Aider sans se Tromper, où j’évoquais la nécessité de « d’abord reconstruire c’est aussi rétablir un fait : la nationalité Haïtienne ». Je disais plus loin : « qui sont nos architectes, qui sont nos ingénieurs, quels sont grands chantiers ». La citoyenneté haïtienne est en passe de redevenir une réalité qui s’étale comme un puissant axe de diplomatie, utilisant des codes métalinguistiques comme cette ardeur métaphysique que décrit Jean-Pierre Le Glaunec dans L’Armée indigène La défaite de Napoléon en Haïti, dans son chapitre « Le Symbole de la Force et de la survie d’Haïti », pour décrire Capois la Mort.

Je soutiens ainsi énergiquement l’importance des canons linguistiques et, avec fébrilité en les essayant sur les canons métaphysiques. Écoutons ce que dit le petit livre d’histoire de J-.C Dorsinvil « Bréda au haut du Cap vit naître l’immortel Toussait Louverture ». Toussaint avait raison dans l’énoncé de ses racines. Nombreuses, au point de pénétrer l’autre cosmographie.

Les Lettres japonaises sont déjà là. Je ne veux faire l’apologie d’un écrivain ni du sexe sous couvert métaphysique. Mais Dany reviendra certainement dans les canons linguistiques qui interpelleront Eroshima, son roman. Je veux les soumettre, associés dans l’étude des canons métaphysiques. N’a-t-on pas su que le roman ‘’La Grenade….’’ a été traduit en coréen voisin tandis que l’homme s’ouvrait à la patrie des mangas. Je l’entends dire alors en entrevue (Outremont années nonante) : « richesse ». Quand il parlait du joual interdit chez les ‘’savé’’ haïtiens de Montréal. Pourquoi Dany avait-il quitté la cosmogonie des Lumières pour pénétrer un monde nouveau ? C’est en fait le Bouddhisme qui a acheté ce créole insulaire, une connexion des intelligences qui lui vaut aujourd’hui admiration, même en politique. Une fois de plus, je crois que la pensée politique du président Martelly, n’est pas indifférente à cela. Lamothe a eu son titre ibérique par cette voie. Liminaire dirait l’autre ! 

Détrompez-vous, nous sommes à l’étude chez plus d’un, d’ailleurs De Cauna réitère différemment dans le contexte raciste de Moreau de St Rémy. Le phénomène Toussaint Louverture oui, du côté historique et politique, mais, ce n’est à ce point d’étude à tort ou à raison. N’est-ce pas vrai que Jules Campion prêtre fait ses choux gras sur un pseudo exorcisme de 1804, pour reprendre entre parenthèses le Vatican cité plus haut. Ce qui reflète à plus d’un égard, le pattern de ses maîtres à penser (Vatican2), mais aussi de leurs concurrents, alliés ou adeptes. Comment voient-ils Dany immortel littéraire en 2015, le père Gustave Miracle à St Angela Parish à Boston, qui soutient une certaine liberté de langage malgré l’éthique catholique, pourrait s’étaler.

Alors, Dany immortel donc racines profondes et nombreuses du tronc rentré pour se voir dépouillé de son uniforme, pour mourir de tristesse, de froid, d’isolement. Dany retrouvant ainsi cet uniforme, digne, vivant, majestueux (réconfortant Campion malgré tout, « les derniers seront les premiers et, beaucoup d’appelés, mais peu d’élu ». Poursuivons, retrouvant vie, chaleur et joie, rentrant à Paris dans un convoi Haïtien-Canadien-Français, symbolisant le regret à revers de Napoléon à St Hélène, et retrouvant son épée, ne serait-ce pas là hors de tout doute, l’empreinte d’un canon métaphysique appuyé sur le canon politique dans une quintessence du canon linguistique, tel que décrit, ou suggéré dans Haïti 2001-2010 Reconstruction d’après Nous  d’après « loin du bras guerrier vindicatif » ? D + T = 1.

Remettez aux Haïtiens de New York ce calcul, de la numérologie métaphysique, vous verrez de quelle empreinte ils se chauffent. La peinture, la musique viendraient en grand renfort. Toussaint mort le 07-04-1803. 7-4=3 dans 1803, monde inversé 7+4=11. T=1+D=1, TDx1=1 retrouvés dans 8+3=11 dans l’ordre et dans le désordre.

Dany 2014» 2+-vide=1 dans les 4 soit 3 perfection +1= 1. Installation 2015 : les deux sortants faisant 1 et d’une extrémité à l’autre 2+5=7 retrouvé dans 2014. Ce sont là les numérologistes, mais nous avions dit citadelle invisible. L pour Louverture, L pour Laferrière, amplifié dans les racines profondes et nombreuses, passant donc par Christophe Roi du nord avec sa citadelle, en provision pour Dany 2015.

Métaphysique, si Dany exigeait ce protocole, car, roi, il change les traditions. Immortel il ne court de risque. Invisible convoi, la Franc-maçonnerie française grande spécialiste du genre, métaphysique. L’histoire du monde par cet aspect, par ce geste métaphysique, frapperait encore plus fort qu’au temps des Lumières. Plus fort que les relations Cuba-USA. La vraie réconciliation historique marquant la diplomatie pour une nouvelle ère diplomatique. Rappelons-le, c’est à la faveur du canon métaphysique, ces écussons de la GG/MJ, que la nomination avait lieu. Aujourd’hui cela l’a conduite au sommet de la francophonie mondiale. « Marseillaise altière » dirait l’auteur, ce qui s’est passé ne tient de l’humain ordinaire.

Je termine cite P.55 : « Paul Martin a révolutionné l’Histoire du monde en faveur d’Haïti. Mieux que moult dirigeants de l’île, il a rétabli la raison, la fierté de 1804 ». Raison pour laquelle je soutiens la présidence Martelly malgré moi. Alors, «Haïti ne devra le nier au risque de subir les effets de l’oubli de ses propres fils à l’étranger, mais, mieux encore, de ne laisser aucune trace de leçon diplomatique à ses fils». Car, si le président dit vrai, Castro-Obama aujourd’hui, si éloquente en ce sens, c’est une image. D’ailleurs je plaide en P.60-61 «créer un triangle international entre Carrefour La Havane et Kingston…. C’est un besoin pressant, car la Havane risque de nous damer le pion si ce n’est un réveil de Kingston». Les canons métaphysiques sont d’un bon ordre, alignés en ce sens. C’est du tourisme aussi.


cet article est publié par l’hebdomadaire Haïti-Observateur, édition du 31 décembre 2014, VOL XXXXV No.1, New York et se trouve en P.8 à :