L’ambition Lamothe ou l’incapacité K-Plim

print

L’ambition Lamothe ou l’incapacité K-Plim

  • PREMIER DÉCALAGE GOUVERNEMENTAL par Dan Albertini
  • Entre () qui devra croire à une action diplomatique d’éclat concertée, ou le maire Coderre s’en est-il allé se faire remercier à Paris pour hébergement politique, aux frais du contribuable ? Dilettantisme pour un maire qui ne résout le problème de la pauvreté de ses concitoyens mandataires ? La visite protocolaire rendue à M. Jean, et à la citée, coûte-t-elle sans rap porter ? Au point de prétendre planifier un sommet inutile : «vivre ensemble». Avec pauvres et exclus ? Imaginez alors Port-au-Prince à cet effet, pas de maire élu (démocratie mal odorante) mais un ancien maire dénoncé par son successeur, devenu premier ministre de facto. Sera-t-il d’un protocole de marsupiaux, c’est-à-dire sur la queue pour mieux taper sur l’adversaire ? Miami croit-elle réellement à ce dilettantisme à ce point ? Fermons-les (). 

Quatre années de présidence Martelly. Haïti se déclare incapable de gérer à domicile une session d’Assemblée générale de l’OEA. Martelly est-il brusquement en panne de génie de croissance, d’événements internationaux, on s’entend. Ce qui était pourtant prévisible n’est plus possible diplomatiquement, administrativement, et événementiel (ement). Ou, redoute-t-on l’œil témoin de cette caméra (de mass), au milieu de rencontres à la Netanyahu, avec des parlementaires brimés, avec une opposition mobilisée, une population trahie. C’est aussi ça l’histoire contemporaine interprétée dans For Whom the Dogs Spy ?

Analysons à hauteur de compétences et d’expertises : l’événement aurait-il pu se passer dans une ville frontalière en partenariat avec la RD, double détente pour un bras diplomatique qui aiderait à apaiser les tensions bilatérales croissantes ? Transférant d’ailleurs l’œil de la caméra vers les zones sensibles en RD. Mieux, on envoie enfin un Daniel Supplice pour évacuer un ambassadeur trop collé aux voisins. Un poste pour garantir l’éducation de ses enfants en RD comme Diplomatie haïtienne ?

Evans Paul dit vouloir renforcer la coopération avec l’EU, note avec satisfaction que les priorités du FED soient identiques à celles du gouvernement précédent. Arguant la continuité à son arrivée. Si Lamothe-Martelly était au Sommet, voudrait-on alors renforcer par la courbe décroissante ? Curieux alignement pourtant contraire à ceux des USA qui voyaient en Lamothe un interlocuteur valable et dynamique. Nous sommes obligés, interrogeons-le : si Lamothe se payait une promotion américaine, ou si K-Plim se paye une incapacité à titre de PM. Si répondre ainsi appartient à Martelly, observer et constater se conjugueront tant à l’extérieur que de l’intérieur en matière de diplomatie et de politique étrangère. Un décalage.

lovinsky2008@hotmail.com


Cet article est publié par l’hebdomadaire Haïti-Observateur, édition du 11 mars 2015 VOL.XXXXV, No. 11 New York, et se trouve en P. 14 à :