l’ex-vice-président Joseph Biden a le vent en poupe 

print

NOUVELLES BRÈVES par Pierre Quiroule II

  • l’ex-vice-président Joseph Biden a le vent en poupe 

Hier encore, lors des élections présidentielles primaires dans six états, Joseph «Joe» Biden, ex-vice-président de l’administration Obama, a pris les devants, porté gagnant dans trois états. Il s’agit de trois «M» : Michichigan, Missouri et Mississippi.

En effet, hier, mardi, 10 mars, les six états, en sus des trois déjà mentionnés, il y a aussi Idaho, North Dakota et Washington, tous dans l’Ouest américain. Avec un décalage de trois heures de l’heure de l’Est, les indices de leurs résultats tardaient à venir au moment de mettre sous presse. Mais les bureaux de vote ayant fermé dès 8 heures pm, dans le Michigan, à Missouri et à Mississippi, on avait compté suffisamment de votes pour déclarer que Joe Biden a récidivé, continuant sur la lancée du «Super Tuesday» (le Mardi Super), soit le 3 mars, quand il avait raflé neuf états, y compris Texas, un géant. Mais le sénateur Bernie Sanders avait emporté un gros morceau, la Californie.

Voilà que hier, encore, 10 mars, c’est Biden qui est sorti victorieux dans les trois états qui ont été les premiers à rapporter les résultats. Jusqu’à 10h30, hier soir, le sénateur Sanders n’avait scoré aucune victoire, et l’on doute qu’il fasse une percée en Idaho et en North Dakota. La chance pourrait lui sourire dans l’état de Washington. Mais rien de sûr. Assez loquace, Sanders s’est tu, hier soir, attendant les résultats d’aujourd’hui (mercredi) avant de se prononcer sur l’avenir de sa campagne. Il devient, de plus en plus évident que la campagne présidentielle au sein du Parti démocrate, réduit à ces deux candidats, favorise Joseph Biden qui devra se colleter avec le président Trump, le républicain, aux joutes de novembre prochain.

On notera qu’un autre ancien candidat aux primaires démocrates, l’entrepreneur Andrew Yang, qui avait mis fin à sa campagne, il y a environ un mois, a déclaré, hier, son appui à Joe Biden, suivant ainsi dans les traces de trois autres anciens candidats : Pete Buttigieg, ex-maire de South Bend, Indiana; Amy Klobuchar, sénateur représentant l’état de Minnesota, et le milliardaire Mike Bloomberg, ex-maire de New York. Dire qu’Elizabeth Warren, sénateur du Massachusetts, qui avait renoncé à sa candidature après «Super Tuesday» quand elle n’a pas même gagné son propre état, n’a toujours endossé ni Biden ni Sanders. Dire qu’idéologiquement, elle est proche de Sanders, d’ailleurs un voisin du Vermont. Le suspens persiste.


Cet article est publié par l’édition de l’hebdomadaire Haïti-Observateur du 11 mars 2020 VOL. L No. 8, et se trouve en P. 16 à : http://haiti-observateur.ca/wp-content/uploads/2020/03/H-O-11-March-2020.pdf