Marie-Rose Bonny nous a laissés par Editor

print

NÉCROLOGIE

  • Marie-Rose Bonny nous a laissés par Editor

Marie-Rose Bonny a rendu l’âme, à l’âge de 83 ans, le samedi 23 mai, après neuf jours à l’hôpital du Canapé Vert de Port-au-Prince, victime d’un ulcère d’estomac.

Originaire de Laserre, dans la commune de Croix des Bouquets, elle est née le 9 août 1936, la dernière- née des époux Denis Bonny. Elle laisse dans le deuil sa fille, Rose-Andrée Bonny- Bien-Aimé, plus connue de son sobriquet Dacoune; ainsi que son fils, Jules André et son petit-fils, Moïs e André Bonny, le fils de Dacoune, les deux ayant cohabité avec elle, à Laserre.

Dans la mort, Rose-Andrée, très populaire, accueillante au possible, est esseulée, car sa fille et son petit-fils, en voyage aux États-Unis, sont bloqués à Boston où ils étaient en visite depuis trois mois. Quant à son fils, Jules André, citoyen canadien, est aussi bloqué à Brooklyn, ne pouvant même pas retourner chez lui, au Canada. Les voilà tous bloqués à l’étranger, en raison de la pandémie du coronavirus. Affligés d’avoir été tenus éloignés de leur mère et grand-mère, car l’état d’urgence, décrété depuis le 19 mars, les faut prisonniers aux États-Unis, le trafic aérien entre Haïti et l’étranger étant interdit, jus qu’à nouvel ordre. Il faut espérer que bientôt une solution soit trouvée, qui permettra, tout au moins, aux enfants de la défunte d’aller se recueillir devant sa bière pour lui dire l’ultime adieu.


En cette pénible circonstance, nous, à Haïti-Observateur, Léopold et Raymond Joseph, cousins de Marie-Rose de par feue notre mère, Julienne Bonny, également originaire de Laserre, partageons la peine de nos cousins et cousines Rose-Andrée Bonny, Jules André, Moïse André Bonny, Jean-Denis Bonny, Jules André Janvier et Monia Julie Janvier. Aussi bien que Charlemagne, Yves, Jackson et Daniel Charles-Marc. De même que les familles suivantes : Bonny, Saint-Rome, Janvier, Pognon, Bien-Aimé, Charles Marc, Kernizan, François, Lamarre, Louis, Joseph, Duplessy, Jean, Jean-Baptiste, Chapuzette, Aly, Sterlin, Peltro, Goyau et Polynice.

Nous présentons nos condoléances émus à toutes ces familles ainsi qu’aux parents et alliés affligés par ce deuil. Un hommage bien mérité de notre cousine Marie-Rose Bonny sera rendu dans une prochaine édition d’Haïti-Observateur.

  • Paix à son âme ! 3 juin 2020

cet article est publié par l’hebdomadaire Haïti-Observateur, VOL. L No.21 New York, édition du 3 juin 2020 et se trouve en P.1, 2 à : http://haiti-observateur.ca/wp-content/uploads/2020/06/H-O-03-juin-2020.pdf