Affaire Jagmeet Singh, Canada le…Français Raciste-Xénophobe vu dans le Monde Illustré par Dan Albertini

print
DIPLOMATIE INTERNATIONALE & SOCIÉTÉ – Affaire Jagmeet Singh, Canada le…Français Raciste-Xénophobe vu dans le Monde Illustré par Dan Albertini

  • Entre (), critiquer l’autre, de «tête de Turc» en Europe c’est aisé, mononc, fermons-les ().

Le Monde Illustré (764) Documents Historiques

Qu’adviendra-t-il de la race Canadienne-française en siècle ? Restera-t-elle unie, forte, homogène, ou fondra-t-elle dans le pan-américanisme ?

«Au seuil du XXe siècle, qui renferme certainement la solution du problème de notre existence nationale, voulant connaître l’état d’âme de nos classes dirigeantes sur l’avenir de notre race, nous avons posé la question ci-dessus à nos Seigneurs les archevêques et évêques, à nos hommes d’État, à la magistrature, aux membres des professions libérales, aux financiers et aux écrivains.

Nous avons reçu un grand nombre de réponses qui offrent l’intérêt de documents historiques et que nous sommes heureux de pouvoir offrir à nos bienveillants lecteurs.

Pour le moment nous ne nous permettrons pas un mot de commentaire. Lorsque toutes les réponses auront été publiées et que nos lecteurs auront pu se rendre compte des opinions de nos distingués collaborateurs, nous confierons à un de nos plus habiles rédacteurs la tâche de résumer ces opinions et d’en trouver la résultante… si possible.

  • Et maintenant apprenons quel sera notre sort». E.-Z. MASSICOTTE.

Avant d’aller plus loin ou d’amplifier l’affaire…et non sans rhétorique, peu importe les épithètes puis que nous sommes dans Black Lives Matter, il est rigoureux de reprendre le fil de la rotonde si l’on veut, mais je dois retondre même si cela va sans dire, je rends les arrêts plus vifs. La radio d’État qui est réputée de n’être pas gouvernementale donc non partisane, ressemble de plus en plus à l’ancien temps en rappelant les origines sans nécessairement souligner l’endo-duplessiste puisqu’il y a culture acceptée : Montréal, boulevard Maurice Duplessis à Montréal. Imaginons les critiques plus tard s’il y avait par exemple : boulevard Poutine à Moscou. Impasse Poutine, oui chez le critique allant de la plume de Le Devoir qui titre d’ailleurs le 18 juin 2020 : «Jagmeet Singh expulsé des Communes après avoir traité un député de raciste». Le Devoir s’inquiète pour le Fédéral maintenant ? Si rue Sussex s’appelait brusquement par exemple Jagmeet Singh, ce serait la crise à Pyongyang ? Cela va plus loin avec d’autres considérations puisque Le Devoir de Rioux s’attaqua non sans raison, aux : «se rat kay kap manje kay récemment».

Voilà le cheminement où Jagmeet Singh finit par traiter le député adverse de raciste. La colonne bloquiste de la SRC affiche chronologiquement : 17 juin 2020, «Jagmett Singh expulsé des Communes pour avoir traité...». Jagmeet n’est pas de l’État dans cette boîte de radio d’État ? Évidemment, il n’est pas de la race Canadienne-Française citée dans Le Monde Illustré en question ici. Bénit par «sa grandeur monseigneur Émile-J de Saint-Albert». No Mgr Decelles ou Mgr J.-U Enard. La Presse du 17 juin 2020 a évolué pour tant la veille dans : «Jagmeet Singh refuse de s’excuser pour avoir traité un député de raciste». Hélas pour la SRC qui revient avec : «Jagmeet Singh n’aura pas à s’excuser d’avoir traité Alain Therrien de raciste», le 30 juin 2020.

Tempête dans un verre…, ignorance des procédures ou du protocole, allez donc savoir de ces mononc’s qui ont adopté le principe de la race Canadienne-Française au et pour le Québec : ici c’est comme ça que ça s’passe. Vu de Le Monde Illustré, cité ici.

Quelle est la définition de la race et du racisme. Systémique, rajoutons sans malice puisque l’ONU et le Fédéral désormais ont l’œil sur le pays fictif, et en confection ?

  • Race : division archaïque de l’espèce humaine fondée sur des caractéristiques physiques. Racisme : attitude d’hostilité systématique envers certaines catégories.
  • Et, xénophobie : haine, hostilité envers les étrangers. Nationalisme, chauvinisme, racis….

Le débat de l’épiscopat et le titre : «Qu’adviendra-t-il de la race Canadienne-française en siècle ? Restera-t-elle unie, forte, homogène, ou fondra-t-elle dans le pan-américanisme ?», font-ils alors partie sans de la culture de ce Québec dit profond, dans les cordes de l’annonce calculée dans Le Monde Illustré voulant une race Canadienne-Française ? Est-ce un regard xénophobe, mais raciste quand l’approche de l’immigration de ce chef de gouvernement à Québec qui ne cache pas sa tendance en matière de préférence pour une clientèle européenne, sur la base de la couleur de l’épiderme ? L’Épiscopat.

L’ÉPISCOPAT

  • Ont accusé réception, mais ont refusé de répondre : S.G. Mgr Paul Bruchési, S.G. Mgr M. Decelles, S.G. Mgr P. Larocque, S.G. Mgr J.-U. Emard, S.G. Mgr N.-Z. Lorrain.
  • Absent : S.G. Mgr F.-X. Cloutier.

A répondu :

SA GRANDEUR MONSEIGNEUR ÉMILE-J. LÉGAL, COADJUTEUR DE SAINT-ALBERT

  • Bien cher Monsieur, J’ai l’honneur d’accuser réception, au nom de Mgr Grandin et au mien, de votre note du 26 janvier dernier. Mgr Grandin, étant malade en ce moment, me charge de répondre aussi en son nom. Veuillez donc considérer ma réponse comme commune.
  • Je vous avoue que je ne me sens nullement en moi, le génie prophétique qu’il faudrait posséder pour répondre aux questions que vous avez proposées.
  • Je me borne à faire des vœux pour que la race canadienne-française grandisse et prospère, pendant le XXe, et qu’elle prenne définitivement, dans ce beau pays qui est le sien, l’ascendant auquel il lui est bien permis d’aspirer.
  • Je me permets même d’ajouter à quelles conditions, elle arrivera infailliblement à ce résultat.
  • 1e. Qu’elle reste une race morale et vertueuse et elle prendra par la force des choses, la prépondérance intellectuelle et numérique ;
  • 2e. Qu’elle garde soigneusement sa belle langue française et sa foi catholique et elle ne sera pas en danger d’être noyée dans le Pan-Américanisme ;
  • 3e. Qu’elle combatte avec discipline, sous la conduite de chefs qui soient en parfaite communion d’idées et de sentiments avec leurs pasteurs et le Saint-Siège, et elle triomphera infailliblement, dans toutes les questions de liberté civile et religieuse.
  • Voilà des prédictions conditionnelles ; elles consistent à montrer des causes et à en indiquer les effets c’est un genre de prédiction qui a bien sa valeur.
  • Veuillez me croire, bien cher monsieur, votre bien respectueux et dévoué serviteur en N-S. et M-1.
  • EMILE-J. LEGJAL, Ev. de Pogla, O.M.I., Coadj. de St-Albert

LA MAGISTRATURE

  • Ont accusé réception, mais ont refusé de répondre   les honorables juges S. Pagnuelo, F. Langelier, et A.-B. Routhier.

Ont répondu :

Honorable Juge G Bary

  • Cher Monsieur, Je n’ai point le temps de donner à ma réponse toute l’extension qu’elle mérite, mais je n’hésite pas à dire que la race canadienne- française restera ‘’unie, forte et homogène’’ dans le XXe siècle, si longtemps qu’elle n’oubliera point ses nobles traditions et saura demeurer attachée au drapeau qui la protège depuis au-delà d’in siècle. Recevez, M. le Directeur, l’assurance de ma parfaite considération.
  • Bary

HONORABLE JUGE P.-A. CHOQUETTE

  • Réponse à la 1ère question.-La race canadienne– française, malgré mille difficultés, continuera son expansion sur -cette partie du continent, vu, qu’en dépit de tout, elle restera unie, fidèle à sa foi, sa langue et ses institutions.
  • Réponse à la 2ème question.-Le Canada cessera infailliblement de faire partie de l’Empire Britannique, pour devenir Pays Indépendant, ou former un ou plusieurs États, dans les États-Unis d’Amérique. P.-A. CHOQUETTE

HONORABLE JUGE L. -A. DE BILLY. Monsieur le Rédacteur,

«Je n’ai pas le temps d’étudier sérieusement ces questions. Je ne puis que rédiger une réponse ex abrupto, mais toutefois basée sur mes convictions personnelles…»

 Elle est donc restée unie et indivisible au coût de la xénophobie sans masque ?