Ghislaine Fortuney Lamothe s’est éteinte par Éditeur

print
OBITUAIRES

  • Ghislaine Fortuney Lamothe s’est éteinte par Éditeur

C’est avec grande peine que nous annonçons la mort de Ghislaine «Gizou» Fortuney, Françoise, de son nom de guerre, pour certains. Elle a succombé à l’Hôpital Baptiste de Miami Beach, Floride, où elle a passé quelques jours, suite à des complications cardiaques. Elle était âgée de 85 ans.

Céramiste de renom et sculpteur, Ghislaine Fortuney, qui avait fait des études en Espagne, avait épousé un grand Haïtien, Louis Lamothe, qui s’est fait une renommée avec l’Institut Lope de Vega, à Port-au-Prince. Les gens d’une certaine génération lui doivent reconnaissance, car Lope de Vega était reconnu comme le haut lieu d’enseignement de l’espagnol et de la culture espagnole.

La défunte, elle-même, artiste très douée, était aussi une révolutionnaire qui, après le départ de son mari, a renoué avec une vieille amitié qu’elle partageait avec Benjamin Dupuy, connu dans le milieu révolutionnaire haïtien ainsi que de ses amis par son sobriquet Ben. Ne pouvant dissimuler sa tristesse, Ben devait dire de Gilou, qu’il avait lié connaissance avec elle via sa cousine Sabine Vieux, épouse de son frère Michel Dupuy.

De ses liens avec le professeur Louis Lamothe, Ghislaine a eu deux fils : Laurent et Ruben. C’est ce même Laurent Lamothe qui deviendra premier ministre dans l’administration de Michel Joseph Martelly, les deux se retrouvent souvent dans l’actualité, ces jours-ci.

En cette douloureuse circonstance, nous présentons nos condoléances aux fils de Ghislaine Fortuney Lamothe ainsi qu’à ses petits-enfants. Et à Ben, un ami de vielle date, récemment retrouvé, nous disons courage ! Elle n’a fait que nous devancer.

À l’ère du coronavirus, les funérailles sont virtuelles. Assurément, la famille se trouve à pied d’œuvre, dans des préparatifs à cette fin. Paix à son âme!


Cet article est publié par l’hebdomadaire Haïti-Observateur VOL. L No. 32 (New York), de l’édition du 19 août 2020 et se trouve en P. 16 à : http://haiti-observateur.ca/wp-content/uploads/2020/08/H-O-19-aout-2020.pdf