Le rêve évadé de kalibo dans le travail de l’immortel par Daniel Milord Albertini

print

LITTÉRATURE INTERDITE par Daniel Milord Albertini

  • Le rêve évadé de kalibo dans le travail de l’immortel

Imaginons un instant, Franckétienne immortel à l’Académie du quai Conti après le passage aux cultures de l’UNESCO. L’instant d’après, il aurait-il fait le vide, mais où ?

Je propose en simulation imaginaire tirée de la suite de la pièce inédite Le travail de l’immortel, préparée pour les jours d’après 2013. Ici, l’idée du rêve est évidemment provoquée par l’image fixée d’Haïti Littéraire 1962 que me propose Finfin Daléus. J’ignorais à l’origine que Max Kénol évoquée dans le rôle de Zébulon avec les effets de Robert Josaphat Large, était du cercle du Bel-Air d’alors, proche de Franck Étienne. 

Je rappelle que le TRAVAIL DE L’IMMORTEL là où les diamants sont éternels est une pièce en trois actes. Le personnage est immatériel, intemporel. Il a passé le cap de la mutation vers là où aucun mortel n’y tient lieu. C’est l’évolution psychique d’un immortel, les esprits de possession sont des voix d’écrivains, de poètes, la culture a permis ce que les mots ont inscrit ailleurs : Une nouvelle dictée, des mots invisibles, un automatisme une introduction à l’oralité du verbe, le kreyòl en français littéraire. 

Ici Il est Kalibo, voici l’extrait dont I pour immortel, K pour Kalibo, Z pour Zébulon.

I. Ce sont là les épaulettes de Vertières que vous réclamez ?

K. Aye fout’t. Un ictus amnésique causé par un rêve prémonitoire interrompu, exposant autre que Pivot, la nouvelle dictée en planche d’édition. Vous ne connaissez Vertières.

Z. Je crois de préférence qu’il nous faut un roman pour parchemin, l’histoire pour écritoire, la francophonie pour encre, une plume Remington, pour écrire l’acte de hardiesse de la nouvelle…

Z. La référence proposait une citadelle, j’y ai personnellement cru. Les lumières s’allument. Mais je parle de siècle.

Une voix, désinvolte, sortie de nulle part, marmonne en chanson. Max Kénol sobre tel un théâtre, avance. Sa voix porte un correctif à l’éloquence des académiciens. De tout acabit. «Laferrière n’est pas une citadelle, c’est un Windsor».

Puis, précise. Windsor n’est pas un nœud c’est Vertières vivant, d’ailleurs il parle. Une épopée désormais épique, la version II.

Z. En effet, nous avons besoin d’un procès tandis que le coupable est réputé mort. Mort de peur d’un procès c’est le propre de l’inculpé, c’est sa simulation.

Z. Mort de vieillesse, sa jeunesse n’est immortelle.

K. Aille fou’t, sa jeunesse n’est éternelle, répété !

K. Mort de honte, il a piégé l’humanité pour son plaisir.

Z. Wou we fi’n di-li, men pa doublé mwen, kité’m pousuiv

K. La culture est interpellée, la nouvelle dictée est codée de mots invisibles.

Z. men kòman wou fè konen sa’m ta pwal di-a, wou-we pas imòtèl.

K. Mwen Kalibo mwen konen tou’t bagay pa kè.

K. Mwen gen pèlen pou tou’t tèt.

K. Je suis artiste auteur interprète… esthète en espèce

Z. rajoutez donc je suis un écrivain jaloux… car une littérature propose…

K. Aie fout ton-nè. Réplique dans la dentelle comme sous le drap

K. «Comment faire l’amour avec un Nègre sans se fatiguer».

Z. Épi, ce que ne soutient la voie ni propose malheureusement pas le cirque-Finkiel

K.Ceci risque fort bien d’attirer le président grand amant de Comment tombent les femmes.

I. Car, Paris sur Seine Paris opéra optera pour la voix officielle.

Z. «Un plus», dites Immortel.

Offrez-vous un moment de réflexion, la soirée est jeune le bal vient de commencer. 

Acte II, Deuxième tableau

  • La scène se transporte, New York reçoit avec la signature d’un légendaire. Léopold.
  • Le débat nous rassemble en grande assemblée, fini l’aréopage. Les nations, la société reçoit un immortel dans Remembrance. L’image éloignée. Un homme plongé. Incliné. La table est mise. L’hôte y est installé. Dictée !

De ces mots invisibles. Qui connaît réellement Franckétienne si ce n’est lui-même? Allons dans Haïti Littéraire 1962. Frank a-t-il voulu être ou, a-t-il été : peintre comme Wah, comédien comme Kénol, penseur comme Philoctète, musicien du vèvè comme B Wah encore, professeur comme Clodomir, bavard comme Olivier, écrivain comme Phelps, sans être médecin comme Clodomir Volcy Baptiste Péan, etc. ? Les femmes sont effacées comme sa femme maîtresse de maison, dixit le sujet en 1994. 

Ce n’est que le hasard, le travail de l’immortel croise ici au hasard, Haïti Littéraire!


cet article est publié par l’hebdomadaire Haiti-Observateur New York, édition du 9 septembre 2020, VOL. L No. 35 et se trouve en P. 3 à : http://haiti-observateur.ca/wp-content/uploads/2020/09/H-O-9-sept-2020.pdf